Top des ventes Livres

Voir la liste

LIVRES > > >JUSTINE OU L'EMPRISE DES SENS

Retour à la liste >


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • (0)
 

JUSTINE OU L'EMPRISE DES SENS

HERATZ MAX

ESTELAS

Format : 157*240
Reliure : Broché
Langue(s) : Français
464 pages
Référence : 022288
En stock, expédié sous 2 à 3 jours 14.90€
 
 


Justine, une jeune femme de bonne famille est complètement éteinte depuis le jour de son mariage. Paraissant à moitié folle, elle ne connaît le bonheur qu’à travers son fils, Antoine. Agressive, telle une louve aux griffes acérées, elle ne laisse personne l’approcher, pas même son mari. Un soir, las d’être repoussé par son épouse, Herman la viole. S’ensuit une violente altercation au cours de laquelle Justine le menace d’un couteau et lui montre qu’elle sait s’en servir. Stupéfait et inquiet de cette psychopathe qui lui fait face, il parvient à la convaincre de consulter un spécialiste. 
Après des mois de thérapie, Claudia, la psychothérapeute, abandonne le dossier car sa patiente refuse obstinément de déverrouiller une période bien précise de sa vie. Par la suite, les deux femmes deviennent les meilleures amies du monde. 
Pendant près de 10 ans, Justine poursuit sa déchéance dans l’alcool. C’est alors qu’un beau matin, jour de l’anniversaire d’Antoine, un pli lui est porté en mains propres par un coursier. A la lecture de ce dernier, Justine s’effondre en larmes. Elle demande à Claudia d’être présente à la soirée d’anniversaire et de rester avec elle toute la nuit. 
Après le départ des invités, une mystérieuse voiture noire aux vitres teintées emmène le petit Antoine loin de là. Se retrouvant seule avec son amie, Justine va enfin lui révéler ce terrible secret qu’elle garde en elle depuis 10 ans. Claudia ne le sait pas encore, mais elle s’apprête à découvrir une Justine dont elle est loin d’imaginer l’existence même, une Justine marquée comme au fer rouge par l’indécence et la décadence des sens. 
Ce sera la plus longue des confessions qu’elle aura entendue, une confession faite au bout d’une laisse.