Top des ventes Livres

Voir la liste

LIVRES > Littérature > Littérature Hard >UNE PETITE MODELE LUBRIQUE

Retour à la liste >


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • (0)
 

UNE PETITE MODELE LUBRIQUE

MARGERIDE BERNARD

SABINE FOURNIER

Référence : L00049N
Télécharger au format epub sans drm 14.99€
 

Autres formats :

 




A Clermont-Ferrand, le maussade hiver 68 n′en finit pas... Renée, étudiante sans le sou venue du fin fond de sa province, ne supporte plus sa vie médiocre. La nourriture du restau U est exécrable, les garçons sont des empotés, sa logeuse la surveille, et à 20 ans, elle traîne sa virginité comme un boulet. Renée est une " jeune fille en friche " caractéristique du temps d′avant 68 : elle est belle sans le savoir, sensuelle sans s′en douter. Que lui manque-t-il Un maître pour l′éduquer... Voyez comme ça tombe bien, Marcenat, son prof aux Beaux- Arts, recherche des modèles. Il est connu pour payer un bon prix. De plus, à quarante ans, c′est un artiste reconnu dont on vante le savoir-faire. Renée, toute pudique qu′elle est, va devoir se mettre toute nue devant un inconnu qui a le double de son âge. Et ne parlons pas des poses humiliantes, cuisses écartées et cul ouvert au milieu d′un jeu de miroirs ! Pourquoi accepte-t-elle Elle ne le comprend pas elle-même. Toujours est-il qu′elle est terriblement " perturbée " (qui ne le serait pas à sa place )... et qu′elle mouille comme une bête ! Entre les mains expertes de Marcenat, qui a éduqué plus d′une oie blanche, Renée ne va pas rester pucelle longtemps. Elle sera ouverte devant et derrière, car tous les orifices de " la petite modèle " intéressent le peintre. Il en étudie de près les formes, les couleurs, les réactions intimes... et les représente en gros plan sur ses toiles. Imaginez ce que peut éprouver la pauvrette quand dans une galerie elle découvre ses " ouvertures intimes " ! La voici exposée aux yeux de tous, béante, ruisselante... Là-dessus éclate la révolte de Mai 68 ! Et la voici aux premières loges, en compagnie de Marcenat, homme très partageur, que la libération des moeurs passionne... Laissez-moi vous dire que la " petite modèle " n′a pas fini d′en voir des vertes et des pas mûres ! Mais quoi, il faut vivre avec son temps, non