Top des ventes Livres

Voir la liste

LIVRES > > >UN SITE NOMME DESIR

Retour à la liste >


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • (0)
 

UN SITE NOMME DESIR

BORGIA LOU

Lectures Amoureuses

LA MUSARDINE

Format : 110*178
336 pages
Référence : S00199
En stock, expédié sous 2 à 3 jours 8.95€
 
 


« Un site nommé Désir… » C’est le nom que Lou a donné au site qu’elle a créé avec Adèle – DJ dans une boîte de filles – et Victoire – qui rêve de gloire sur les podiums –, afin de parler librement de sexe entre jeunes. Côté cœur, il y a l’amoureux que Lou a quitté et qui continue à la harceler. Mais aussi Miss Mojito, une jolie Cubaine qui brûle de lui faire découvrir les plaisirs entre filles. Et, surtout, le mystérieux internaute qui reproche à Lou de ne rien connaître au désir et qui lui lance un défi : remettre au goût du jour le concept de flirt. Le programme ? Jouer avec le désir par tous les bouts, en s’interdisant d’aller jusqu’à l’orgasme. Et ne pas tomber amoureux… À 26 ans, Lou a une imagination débordante et elle fantasme plus vite que son ombre. Quoi de plus excitant pour elle qu’un garçon qui joue à l’Homme Fatal, celui qu’on n’a pas le droit d’aimer ? 

Lou Borgia ressemble à son personnage, avec quelques années (et quelques kilos) en plus. Elle aime écrire. Elle est Gémeaux et se reconnaît dans toutes les qualités qu’on attribue à ce signe (aussi dans les défauts, mais elle assume). Elle aime les films noirs, les romans roses, les légumes verts et pratique au quotidien la magie rouge et l’ironie. 

Elles ont aimé ! 
« Frais, léger, écrit avec beaucoup d’humour et de façon décomplexée, ce roman est à l’image de cette génération Y qui est née avec le digital. Du sexe, oui mais pas trop, tout au long du roman, certaines scènes piquantes, excitantes et d’autres plutôt drôles, vous adorerez partager la passionnante histoire de Lou et de son mystérieux admirateur. » 
« Un roman torride qui se lit d’une seule main ! À prêter à un amant pour lui donner des idées… » « L’histoire est drôle, bien écrite, ce n’est pas cru ni même excessivement osé. Bref je trouve que c’est frais et que ça fait un bien fou pour se vider la tête. Vivement le prochain livre de Lou Borgia ! »