Top des ventes Livres

Voir la liste

Livres > Art > Photo


   


 
29.00€
On reconnaît immédiatement une photographie d′Helmut Newton. Comme s′il avait inventé un monde, le sien, à nul autre pareil, et une écriture photographique singulière, totalement maîtrisée, apollinienne, presque froide.Mais on sait moins le versant obscur, dionysiaque de l′oeuvre . Premier essai consacré à l"oeuvre du photographe Helmut Newton On reconnaît immédiatement une photographie d′Helmut Newton. Comme s′il avait inventé un monde, le sien, à nul autre pareil, et une écriture photographique singulière, totalement maîtrisée, apollinienne, presque froide.Et, de Newton, l′imaginaire collectif a retenu une iconographie triomphante, solaire, faite de femmes en gloire, athlétiques, puissantes et désirantes, d′un érotisme glacé, de piscines californiennes à la David Hockney, de palaces fastueux, de fourrures et de bijoux. Bref, le monde des riches.Mais on sait moins le versant obscur, dionysiaque de l′oeuvre : la satire des riches et des puissants, l′élaboration d′un érotisme des ténèbres, où se jouent rituels SM, minerves, prothèses, enserrements du corps, et qui ouvre l′apollinisme apparent des images à la blessure dionysiaque. Jusqu′à la mise en scène des " doubles " à l′inquiétante étrangeté freudienne, des " écorchés ", des vrais-faux cadavres, des meurtres. Jusqu′à la cruelle lucidité, enfin, de son regard sur le vieillissement des corps - y compris le sien, qui fut confronté à la maladie.Surtout, et d′autant plus qu′il en a très peu parlé et s′est toujours refusé à en faire son fonds de commerce, on ignore que le jeune Helmut est d′abord un Juif berlinois rescapé de l′extermination nazie, dont la vie a sans cesse rejoué la figure mythique du Juif errant et qui trouva dans Paris, sa ville d′élection, le lieu où s′enraciner enfin, après Singapour, l′Australie, Londres et Los Angeles.Et c′est précisément à l′aune de cette judéité, jamais revendiquée comme telle mais douloureuse, que l′auteur a voulu réexaminer le corpus newtonien : en témoignent ces corps de femmes puissantes qui s′avèrent la réplique du corps aryen glorifié par le nazisme, le fétichisme des uniformes, du cuir et des casques, la présence obsédante des chiens, ou encore les portraits de Léni Riefensthal, l′égérie du Troisième Reich.Mais, de ce désastre " germanique ", Newton n′aura jamais fait la plainte amère ou rageuse : il a choisi, tout au contraire, de le magnifier. Premier essai consacré à l"oeuvre du photographe Helmut Newton
 
 

   


 
34.99€
Peep Show! De superbes filles se déshabillent et posent en lingerie sexy - voire sans lingerie du tout, et surtout sans pudeur, en montrant leur côté espiègle et exubérant. Que ce soit en...
 
 

   


 
40.00€
Entre 1987 et 2001, Dian Hanson, alors éditrice du magazine Leg Show, et le photographe Roy Stuart collaborèrent sur plus de 100 séances photo fétichistes. Fidèles à la philosophie sans tabou de Stuart, ces images montrent le sexe de façon authentique, célébrant souvent la masturbation des femmes, parfois jusqu'à l'orgasme. Stuart trouvait absurde que tant de jeunes femmes ne sachent pas comment atteindre efficacement l'orgasme. Il y avait là un relent d'inégalité homme/femme. C'est ainsi qu'il mit de côté dans son studio un certain nombre de vibrateurs hyper puissants et, durant un processus éducatif étalé sur plusieurs semaines souvent, préalable à la séance photo, il encouragea ses modèles potentiels à expérimenter ces objets pour découvrir ce qui leur donnerait le plus de plaisir. Quand lui et Hanson discutèrent de ces séances, il crut bon de demander si la masturbation était admise. L'éditrice comprit entre les lignes que le modèle avait acquis les compétences nécessaires, et voudrait le démontrer. La réponse fut alors, et toujours, oui.Getting Off, second volume de la série Embrace Your Fantasies, dévoile le meilleur de ces séances photo accompagné des textes originaux de Leg Show signés Hanson. Toutes les images sont issues des négatifs originaux, récupérés par chance dans les archives du magazine après l'arrêt de sa publication, en 2012. Joignez-vous une fois encore à cette exploration de la liberté sexuelle des années 1990, et à une façon unique de célébrer la puissance des femmes.
 
 

   


 
40.00€
«J’ai toujours été fasciné par le sexe, la diversité des pratiques, la volonté et la...
 
En savoir plus
 

   


 
29.90€
« Nous savons tous que Louÿs aimait les femmes à la folie. Mais Pierre Louÿs nourrissait une autre passion : la photographie - bien entendu érotique. Et son goût pour les photographies prenait tout naturellement la forme de nouvelles classifications minutieuses.» Jean D’Ormesson. En voici le plus bel exemple avec ce beau-livre. Né en 1870, Pierre Louÿs, grand connaisseur de la littérature de l'Antiquité et du Moyen Âge, passa sa vie à écrire toute une littérature occulte et sulfureuse. Près d'un siècle plus tard, ses textes restent des classiques des lectures amoureuses. Trois filles de leur mère, le Manuel de civilité pour les petites filles à l'usage des maisons d'éducation ou Pybrac sont régulièrement réimprimés.
 
 

   


 
24.00€
Un livre mélangeant photos et interviews, récits et analyses, consacré aux ladyboys dont on estime qu’entre cinq cent mille et un million vivent en Thaïlande. La plupart ont eu très tôt la certitude d’être des petites filles piégées dans des corps de garçons. A débuté alors la longue quête, le combat de toute une vie, pour devenir une femme, corps et âme. Les auteurs ont rencontré et photographié vingt-cinq ladyboys, de Bangkok et de Pattaya, escorte de luxe ou de go go bar de Nana Plaza, vétérinaire ou diplômé(e)de sciences politiques, mannequin ou esthéticien(ne)… Livre documentaire mais aussi livre de charme, avec plus de deux cents photos qui interrogent et troublent le lecteur quant aux ressorts de la séduction. Un livre qui rend compte de leur beauté mais aussi de leur profonde humanité et interroge sur l’infortune de ceux qui savent ne pas être nés dans le bon corps. Edition bilingue Français/anglais
 
En savoir plus
 

   


 
39.95€

GIRLS, GIRLS, GIRLS! OF ST. PETERSBURG

A PHOTO DATING ALBUM BY STEPAN KVARDAKOV

KVARDAKOV STEPAN

SKYLIGHT
Stepan Kvardakov est né en 1988 à Ivanov, en Russie. Après avoir obtenu son diplôme universitaire, il a déménagé à Saint-Pétersbourg en 2010. Il a developpé son attrait pour la photographie après que son père lui ait offert un appareil photo Canon 7d. En 2013, il a rencontré Elena,  une très belle femme, très photogénique, et un modèle expérimenté; elle deviendra sa femme. POur progresser, Stepan a décidé de rejoindre les classes de maître de Oleg Titiaev et du photographe érotique Dan Hecho.18 mois plus tard Stepan créa son propre style de photos érotiques. Qui sait, lors de votre visite à Saint-Pétersbourg, vous rencontrerez peut-être l'un des magnifiques modèles que Stepan nous présente dans son premier livre de photographies érotiques.
 
 

   


 
39.95€
Vous n'êtes pas obligé d'être Ulysse, attaché au mât de votre vaisseau pour être victime de la beauté de ces sirènes. Le photographe allemand Stefan Soell nous emmène dans une excursion photographique sur la côte atlantique au sud du Portugal, accompagné de huit modèles à la beauté dévastatrice.Photographiées dans les vagues écumantes, jouant dans le vents et le sable de cette côte sauvage, La composition de ces photos renforce l'érotisme naturel de ces sirènes. Les photographies de ce livre ont été prises sur une période de cinq ans, lors de longs séjours dans l'extrême sud-ouest du Portugal. Stefan Soell a choisi la fin de l'automne octobre et novembre comme la saison la mieux adaptée à ces séances photo. Durant ces mois, le soleil est déjà très bas et émet une lumière chaude et douce. Les modèles ont passé beaucoup de temps dans la région, ce qui a permis à Stefan Soell de prendre des photos dans les meilleures conditions météorologiques et d'éclairage. Pour une interaction optimale du soleil, des nuages ​​et de la marée, la fenêtre d’opportunité idéale n’était souvent que très courte. En raison des fortes fluctuations des marées, certaines localités ne peuvent être atteintes que quelques jours par mois. Stefan Soell utilisait un Canon EOS 1DX MKII, doté d'objectifs 24-70 mm et 70-200 mm, et un Sony Alpha 6300 doté d'un objectif Zeiss 16-70 mm. En règle générale, les sites ne pouvant être atteints qu'à pied, ce qui peut prendre beaucoup de temps, il était important de disposer d'un équipement léger et portable, car il permettait de longues expéditions côtières et une flexibilité maximale lors de la prise de vues. Toutes les photos ont été prises à la lumière naturelle. Le photographe allemand Stefan Soell a commencé à prendre des photos à l'âge de 15 ans. Très rapidement la photographie de paysage et de portrait est devenue son sujet de prédilection . En plus de son talent étonnant à choisir le décor idéal et à sélectionner les détails clés, il possède le talent rare de capturer la luminosité parfaite.
 
En savoir plus
 

   


 
49.90€
Nous avons été extrêmement chanceux, mon mari et moi, d'avoir pu documenter nos explorations sexuelles ensemble. Les photos que vous allez voir n'ont pas été prises à des fins commerciales. Ce sont des photos privées. «Notre relation a commencé normalement, mais j’ai toujours été très sexuée et à la recherche de plaisir. Je sentais qu'il me manquait quelque chose, raconte Lynn. J'aimais tellement le sexe que j'ai demandé à mon mari s'il voulait prendre de belles photos de nous-mêmes en train de faire l'amour, au lieu de portraits nus. C'est ainsi que j'ai réalisé que j'avais une jolie chatte très photogénique. " Son mari a toujours partagé son bonheur dans ces étreintes et ce sexe sauvage, et est resté un partenaire fidèle dans la recherche de nouvelles sensations. Ensemble, ils ont assisté à des soirées libertines et se sont rendus dans des endroits où des inconnus viennent s'amuser. Ils ont pris des photos d'eux-mêmes nus au coucher du soleil. "L'amour et le sexe entre amants est une belle chose."    
 
 

   


 
49.90€
Il y a quelque chose qui entoure les filles de Kenichi Murata qui semblent venir d'un autre monde. Le grand talent de ce photographe est de nous faire ressentir ces présences invisibles à travers ses photos. Ces filles apparemment surnaturelles ont le même pouvoir que les objets de culte ou les saintes apparitions: elles créent un champ de force, érotique ici, et font naitre le désir. Les beautés oniriques de Murata nous invitent dans un monde de magie unique en son genre ...