Top des ventes Livres

Voir la liste

Livres > Littérature > Littérature Poches


   


 
4.80€
J'espère qu'on me comptera pour quelque chose l'aventure de la petite Volanges, dont vous paraissez faire si peu de cas : comme si ce n'était rien, que d'enlever, en une soirée, une jeune fille à son Amant aimé, d'en user ensuite tant qu'on le veut et absolument comme de son bien, et sans plus d'embarras ; d'en obtenir ce qu'on n'ose pas même exiger de toutes les filles dont c'est le métier ; et cela, sans la déranger en rien de son tendre amour... En sorte qu'après ma fantaisie passée, je la remettrai entre les bras de son Amant, pour ainsi dire, sans qu'elle se soit aperçue de rien.
 
 

 Lectures Amoureuses 


 
9.95€
Séduire un moine tibétain à Mysore, découvrir le « club des 10 000 » dans un avion de ligne, fréquenter un marin cubain au sexe infibulé de coquillages,...
 
 

   


 
9.60€
Nancy, jeune vendeuse d'huîtres sur la côte du Kent, voit sa vie basculer lorsqu'elle tombe amoureuse de Kitty, une chanteuse de music-hall aux allures de dandy. Bien décidée à vivre sa passion, Nancy la suit à Londres et s'embarque pour une incroyable épopée dans le West End, quartier énigmatique et inquiétant qui ne prend tout son sens que sous les feux de la rampe.« Câlins et caresses compensent la dureté de l'Angleterre victorienne, et cette éducation sentimentale au féminin conjugue pudeur et impudeur avec une incroyable virtuosité. Chapeau pour un premier roman. »Alexis Liebaert, ElleTraduit de l'anglaispar Erika Abrams  Sarah Waters est née en 1966 au pays de Galles. D'abord libraire, elle enseigne depuis quelques années à l'Open University de Londres. Dés son premier roman, Caresser le velours, qui a récemment été adapté à la télévision par la BBC, elle devient l'égérie des milieux gays.  Avec son second roman, Affinity, elle obtient le prix du jeune écrivain de l'année 2000 délivré par le Sunday Times.  Du bout des doigts, son troisième roman, la place sur la liste des candidats pour le Orange Prize et le Booker Prize en 2002.
 
En savoir plus
 

 Lectures Amoureuses 


 
9.99€

DRESSAGE CONJUGAL

et autres textes de soumission féminine

MERODACK ROBERT

LA MUSARDINE
 
 

   


 
9.00€
C'est pour répondre au livre de Kate Millett La Politique du mâle, brûlot antisexiste paru en 1970 et qui dénonçait notamment les écrits de D. H. Lawrence et de Henry Miller, que Norman Mailer a rédigé cet extraordinaire pamphlet antiféministe. Avec sa fougue habituelle, il revient sur les fondements des mouvements féministes, en particulier ceux de la deuxième vague, et démontre l'absurdité des positions les plus extrêmes. Quand Norman Mailer s'attaque aux dérives du féminisme, il n'y va pas avec des pincettes. C'est plein de contradictions sans doute, parfois déraisonnable, mais toujours écrit d'une plume virtuose, qui conjugue férocité, virulence et satire. Mailer fait preuve ici d'un art consommé de l'autodérision et d'un sens de l'humour qui donnent à son livre une dimension comique absolument irrésistible. Scandaleux au possible, celui-ci reste d'une actualité frappante.
 
 

   


 
10.20€
Avec son sourire carnassier et ses costumes chics, Patrick Bateman est l'incarnation du golden boy new-yorkais. Mais, à la nuit tombante, il laisse libre cours à sa démence. En bon serial killer, Patrick viole, torture et tue. Dans un monde lisse de tout sentiment, jusqu'où l'horreur peut-elle aller ? "Vingt ans après sa publication, American Psycho continue de congeler toute la littérature du siècle suivant. American Psycho n'a pas seulement prédit l'Apocalypse : ce texte est l'Apocalypse de notre temps." Frédéric Beigbeder, Premier bilan après l'Apocalypse Traduit de l'anglais par Alain Defosse
 
 

 Lectures Amoureuses 


 
11.80€

DRESSAGE CONJUGAL

et autres textes de soumission féminine

MERODACK ROBERT

LA MUSARDINE
« Si même la douleur a un sens, il faut bien qu’elle fasse plaisir à quelqu’un. » Nietzsche. Il est bel et bien question de femmes qui...
 
 

   


 
5.80€
Récit érotique publié sous le manteau en 1928 sans nom d'auteur ni d'éditeur, Le Con d’Irène célèbre le bonheur de la volupté éprouvée par une jeune femme. Il fut immédiatement censuré et mis à l’index : impossible de reconnaître comme littérature une ode passionnée au sexe de la femme, «ce lieu de délice et d'ombre, ce patio d'ardeur, dans ses limites nacrées, la belle image du pessimisme. Ô fente, fente humide et douce, cher abîme vertigineux». C’est le début de l’histoire mouvementée de ce livre sulfureux. Après une réédition clandestine en 1952 par Jean-Jacques Pauvert, le livre est réédité en 1962, toujours confidentiellement, aux éditions du Cercle du livre précieux, avec une préface d'André Pieyre de Mandiargues. Puis Régine Deforges le republie en 1968, édition à nouveau saisie… Aujourd'hui, revenu de la provocation, le Con d'Irène est devenu un classique de la littérature érotique où demeure une fascination pour le sexe féminin.
 
 

 Lectures Amoureuses 


 
9.95€
Une petite bonne est engagée dans la maison du maître, où règnent le silence et le mystère. Si elle se donne du mal pour se montrer irréprochable, elle ne peut oublier cet...
 
 

 Osez (20 histoires de...) 


 
8.90€
Où sont les  feeeeeeeemmmmmes? Pour ce recueil de nouvelles érotiques, nous n’avons exceptionnellement sollicité que...
 
 

   


 
6.80€
«Elle construit un palais de mémoire qui, à mesure qu’il se peuple de sexes nouveaux, se complique de couloirs, d’annexes et de dépendances. Elle aurait pu prendre des photos et en faire collection, elle aurait pu tenir un carnet de comptes ou de croquis, ou un journal intime, confier à d’autres ses souvenirs plus ou moins retouchés, elle aurait pu oublier – elle a préféré construire un palais.»
 
 

 Lectures Amoureuses 


 
8.95€
Sarah a 20 ans, elle est étudiante. Elle est  jolie, sociable, multiplie les rencontres.  Elle ne croit pas au mythe amoureux, veut...