Top des ventes Livres

Voir la liste

Livres > Littérature > Romans


   


 
9.00€

KARR SERROZE

RECIT OBSCENE ET HALLUCINANT

BERANI

EDILIVRE
Karr Serroze est un bel hermaphrodite orangé, nu et muet. Doté des deux sexes, il auto-engendre dix-sept créatures humaines adultes. Il partage avec ses créatures nues, colorées, curieuses, une soif insatiable de jouissances polymorphes délirantes. Cette appétence sexuelle se décline en tableaux fantastiques. Une dix-huitième créature fœtale devenant une femme adulte potentiellement réelle symbolise une altérité possible qui se révèle impossible pour notre personnage enfermé dans sa prison rose remplie de désirs narcissiques d'où son nom bien approprié de Karr Serroze.
 
 

   


 
15.00€
Auletris contient deux histoires inédites d’Anaïs Nin, des textes érotiques retrouvés à la faveur d’une vente aux enchères à Baltimore et traduits pour la première fois en français. Écrits pour un mystérieux collectionneur au début des années 40, ils possèdent toute l’originalité et le charme de l’érotisme selon Anaïs Nin: une vision féminine de la sexualité, libre, inventive et transgressive.   «Jouir n’est possible que si l’on accepte ses désirs.»
 
 

   


 
23.00€
« En pensant à ces choses il me semble que j’évoque le souvenir d’un rêve ou que je me rappelle le récit des aventures d’une étrangère… Est-ce bien moi qui ai vécu ces heures ? Est-ce moi qui, transie, l’âme vide, suis arrivée, ici, à la nuit tombée, dévisagée narquoisement par les servantes ? Moi qui, deux heures après, étais aux bras de cet homme, inconnu la veille, subissant passivement ses caresses, tellement brisée que, de ma chair, lasse jusqu’à l’anéantissement, ne monta même pas une protestation, un cri de révolte… »Se présentant comme le journal d’une actrice, Le Grand Art surprendra les admirateurs d’Alexandra David-Neel par sa sensualité et sa modernité. Achevé en 1902, à une époque où son auteure était encore inconnue mais déjà une femme déterminée de plus de trente ans, ce roman nous fait suivre la vie tourmentée d’une jeune comédienne et chanteuse lyrique, prise au piège entre sa passion pour l’art et la prédation sexuelle des hommes. Isolée, démunie, elle cherche les ressources pour défendre sa liberté…   Dessin de couverture de Jules Stromboni
 
 

   


 
21.00€
PRIX SADE 2018«Sous le titre, ces mots : "nouvelle version". Que veulent-ils donc dire? "Nouvelle" renvoie, de toute évidence, à une autre version, "originale". Mais quel écart veut-on ainsi marquer? Le "nouveau" livre efface-t-il le "premier", qui n'en serait dès lors qu'une partie, ou une tentative manquée, incomplète? Si l'écriture d'un livre est une expérience, la publication y met un terme, définitif. Or, pour une fois – la parution, en 2011, d'un récit en deux chapitres sous le titre Une vieille histoire –, cela n'a pas été le cas. Pourquoi, je ne sais pas ; toujours est-il qu'un jour j'ai constaté que le texte, comme un revenant, continuait mystérieusement à produire. Il a donc fallu recommencer à écrire, comme s'il n'y avait pas eu de livre. Curieuse expérience. Plutôt qu'une continuité, un changement de plan. Demeure le dispositif : à chaque chapitre, sept maintenant, un narrateur sort d'une piscine, se change, et se met à courir dans un couloir gris. Il découvre des portes, qui s'ouvrent sur des territoires (la maison, la chambre d'hôtel, le studio, un espace plus large, une ville ou une zone sauvage), lieux où se jouent et se rejouent, à l'infini, les rapports humains les plus essentiels (la famille, le couple, la solitude, le groupe, la guerre). Ces territoires parcourus, ces rapports épuisés, la course s'achève : dans la piscine, cela va de soi. Puis, tout recommence. Pareil, mais pas tout à fait. Or sept, ce n'est pas juste deux plus cinq. La trame, qui tisse entre eux la chaîne des territoires et des rapports humains, se densifie, se ramifie. Les données les plus fondamentales (le genre, l'âge même du ou des narrateur/s) deviennent instables, elles prolifèrent, mutent, puis se répètent sous une forme chaque fois renouvelée, altérée, La course, stérile au départ, devient recherche, mais de quoi? D'une percée, peut-être, sans doute impossible, ou alors la plus fugace qui soit, mais d'autant plus nécessaire.» Jonathan Littell.
 
 

   


 
22.50€
Johnny Rio, ex-prostitué, rentre à Los Angeles après trois ans d'un exil choisi à Laredo, Texas, ville de son enfance. Au contact de la métropole, il est assailli par les souvenirs de sa vie passée et submergé par un désir de conquête qu'il était parvenu à brider. Au gré des cinémas, des plages, des parcs de la cité des anges, porté par la musique rock en fond sonore, Johnny Rio, poussé par une force irrépressible, une compulsion de séduction, multiplie les rencontres et les étreintes anonymes. Dorian Gray des temps modernes, Johnny Rio est mu par un narcissisme exacerbé et ne supporte nulle concurrence sur le vaste marché du sexe où il rôde constamment, aspirant à être l'unique objet de désir de chaque homme croisé. Rongé par la culpabilité et peu à peu envahi par une angoisse insidieuse que seul parvient à dissiper, l'espace d'un instant, un contact fugitif, Johnny met en place un jeu aux règles fluctuantes : pour reprendre le dessus sur le « Parc » et sur ses propres pulsions, il lui faut séduire trente hommes, et donc autant de « numéros », en dix jours. Préfigurant le Démon de Hubert Selby Jr, Numbers offre l'examen systématique d'une obsession dévorante (frisant parfois le comique), mais livre aussi le témoignage précieux d'une topographie du désir dans le Los Angeles des années 60, terrain de jeu subversif d'une sexualité clandestine et désormais mythique. L'attention portée à l'environnement, à la végétation, à la lumière et aux symboles, confère au texte un caractère quasi élégiaque dont se dégage une nostalgie entêtante. Numbers offre au lecteur une réflexion universelle sur le passage du temps et la hantise de la mort, servie par une langue contemporaine, abrupte et crue, aux envolées poétiques saisissantes.
 
 

   


 
13.85€

L'EVEIL DE LA ROSE

EN QUETE D'UNE SEXUALITE CONSCIENTE

LECONTE PASCALE

EDITEUR NON DETERMINE

Un roman presque alchimique où, en suivant les tranches de vie d'un couple vivant à notre époque, le lecteur est amené à procéder à un véritable éveil vers une sexualité sacrée dite "de vie", par opposition à notre sexualité "de survie". Après douze ans de cohabitation, Titouan reproche à Isadora de ne pas assez innover dans ses pratiques sexuelles. La jeune femme part alors en quête du sens profond de la sexualité, de son corps, du rapport au corps féminin dans la société actuelle et de connaissances ancestrales perdues ou occultées depuis trop longtemps au grand public. Avez-vous déjà entendu parler de l'oeuf de Yoni, de la médiation orgasmique, du flux instinctif, du mouvement No-Bra ou du poly-amour? Ce livre vous en apprendra encore davantage.
 
 

   


 
17.00€
Le soir de son enterrement de vie de garçon, Marc disparait, laissant seule sa fiancée, Nadège, enceinte de leur premier enfant. Trois ans plus tard, alors que Nadège a refait sa vie, on retrouve Marc : nu, dans une salle de bain, bras menottés dans le dos. Dans la pièce voisine, quelqu’un est mort – une femme gainée de cuir. Qui était-elle ? Que s’est-il passé durant ces années ? Et, surtout, quel futur pour Marc et Nadège ?Derrière l’énigme apparente se cache une histoire simple qu’il faut reconstituer, celle de trois personnes qui se cherchent, se frôlent, et doivent choisir comment mener leur vie. Dans ce roman, Matthias Jambon-Puillet donne à voir un triangle amoureux atypique, qui trouve sa réalisation dans l’exploration des sexualités alternatives. C’est aussi, en filigrane, une réflexion sur la masculinité, l’engagement et la quête de la jouissance. Né à Lyon en 1986, Matthias Jambon-Puillet vit à Paris. Il travaille dans le milieu du divertissement et des nouvelles technologies. Objet trouvé est son premier roman.
 
En savoir plus
 

   


 
15.00€
Ça raconte Sarah, sa beauté mystérieuse, son nez cassant de doux rapace, ses yeux comme des cailloux, verts, mais non, pas verts, ses yeux d'une couleur insolite, ses yeux de serpent aux paupières tombantes. Ça raconte Sarah la fougue, Sarah la passion, Sarah le soufre, ça raconte le moment précis où l'allumette craque, le moment précis où le bout de bois devient feu, où l'étincelle illumine la nuit, où du néant jaillit la brûlure. Ce moment précis et minuscule, un basculement d'une seconde à peine. Ça raconte Sarah, de symbole : S. Pauline Delabroy-Allard est née en 1988. Ça raconte Sarah est son premier roman.
 
 

   


 
19.00€
Elle me l’avait bien dit, la vieille Normande. Le vent s’était levé sur la grève, le sable piquait mes joues où le sel des embruns se mêlait à celui de mes larmes. Elle s’était avancée vers moi, la vieille, le dos courbé, les jambes enfoncées dans l’encre de la terre. Sa bouche vide de dents s’était ouverte, large. Je pensais qu’elle était muette, un peu sorcière peut-être, et j’avais découvert son patois grave : « Tu dois l’enterrer. — Qui ? — Ton amour, il est mort. » Pour « Je », pâle blonde, « Tu », homme au regard fuyant, devient peu à peu l’objet d’une passion dévorante, assourdissante, obsessionnelle, qui fait soudain basculer la réalité dans la folie. Une expérience d’autant plus destructrice qu’entre les deux amants surgit régulièrement son spectre à « Elle », l’Actrice, la mère des enfants de « Tu ». Attractive, répulsive, inébranlable, « Elle », brune ténébreuse qui semble le parfait négatif de « Je », distribue les rôles à la perfection, scandant le quotidien de ses apparitions minutées et inquiétantes. Mais qui est vraiment cette « Elle », qui paraît surgir de l’autre côté du miroir ?  Avec Je, tu, elle, Adeline Fleury nous livre un récit inoubliable, celui d’un désir insensé qui se conjugue à trois, et dont la seule issue possible pourrait bien être la mort, ou la perte de soi… Un texte d’une grande force littéraire, mené sur le fil du rasoir.
 
En savoir plus
 

   


 
18.00€
Si : 1/Vous vous êtes déjà inscrit(e) sur un site de rencontre en ligne 2/ Internet a largement modifié votre approche de la sexualité, que vous soyez célibataire ou en couple. 3/ Vous avez déjà échangé des sextos ou des photos de vos charmes avec de parfait(e)s inconnu(e)s de la toile. 4/ Internet est à vos yeux un merveilleux supermarché libérateur de vos indicibles fantasmes. Alors, ce livre est votre histoire !
 
 

   


 
18.00€
Luna est une jeune fille de bonne famille. Flic dans le renseignement, un jour, un mec, écolo radical, lui file du LSD. Sa vie bascule. Trafic de drogue, politoxicomanie, milieux libertins. Une belle traversée du Styx à la nage, entre Paris et Berlin via Marrakech. Babylone Express est un roman d’amour, transgressif et moderne. Un portrait de la jeunesse actuelle, de la Res Publica, au vitriol. « Ah. Je pressentais bien qu’on s’embraserait à en perdre la raison, qu’on allait kiffer, triper, au-delà même des limites de l’entendement (...) S’aimer à en mourir. Jouir à s’en déchirer l’âme.» Mathilde-Marie de Malfilâtre est née le 1er juin 1987, en Normandie. Issue d’une famille d’artistes, elle se passionne très tôt pour la littérature et les Services Secrets. Elle grandit au Japon, entourée de son père, formateur dans la boulangerie française de luxe, et de sa mère, travailleuse sociale. A dix huit ans, elle est admise à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, à Paris. Elle y obtient en 2008, une double licence en Relations Internationales, et Commerce, mention Japonais. Elle décide de poursuivre ses études à l’étranger. Diplômée de l’Université de Bradford, au Royaume-Uni, elle est titulaire d’un Master 2 en Politique Internationale et Sécurité. Spécialité Antiterrorisme. Son choix s’orient vers les métiers de la Défense. Mathilde-Marie intègre alors la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale, en tant qu’Officier, analyste politologue et rédactrice, au Bureau de la Lutte Antiterroriste. En 2017, elle écrit Babylone Express.
 
 

   


 
16.00€
Esparbec nous entraîne dans ce livre à la Petite Sicile, quartier pauvre de Tunis à proximité du port, où il passa une partie de sa jeunesse auprès de sa mère, sa tante, sa...