Menu

Recherche

> Recherche avancée
 
Newsletter

Pour recevoir nos infos
et promotions par email

 

Porn art gallery
Découvrez Psycho-Love !

Avec Sud Radio

Vous recherchez : CHRIS


   


 
12.00€
Le porno ne doit pas être le premier éducateur de votre enfant à la sexualitéParce que l'exposition à la pornographie est inévitable, tout parent doit absolument y préparer ses enfants. Savez-vous qu'à la fin du collège, 100 % des jeunes ont vu du porno ? Savez-vous que l'âge moyen du premier visionnage est de 11 ans et que les vidéos pornos circulent déjà à la sortie des écoles primaires ?Sur la base d'une enquête fouillée – panorama glaçant des images que l'on trouve aujourd'hui sur Internet –, les auteurs analysent les effets potentiellement dévastateurs du porno sur les jeunes.Mais ils délivrent un message rassurant : il est possible et même indispensable d'agir quand on est parent pour éviter que ces images altèrent le développement d'un enfant et affectent ses relations futures.En plus de l'éventail des solutions techniques pour filtrer le flux d'images, les auteurs expliquent comment mettre concrètement en garde contre les risques liés à la pornographie, sa nature addictive et les stéréotypes sexistes et violents qu'elle véhicule : soumission de la femme, exigence de performance, recherche d'un physique sans défaut...Ce livre salutaire va vous permettre d'ouvrir avec vos enfants ou vos ados un dialogue riche et sécurisant, qui les aidera à se protéger et à avancer vers une sexualité épanouissante et consentie. " Un livre éclairant sur l'hypersexualisation précoce, ou les dégâts collatéraux de la culture porno. "Nicolas Santolaria, Le Monde
 
En savoir plus
 

   


 
30.00€
" Je veux démoraliser la vie privée de mes contemporains ", proclamait Pierre Louÿs (1870-1925). Il s'y est activement employé, en composant une énorme quantité d'érotiques exhumés peu à peu après sa mort : romans, nouvelles, contes, dialogues, pièces de théâtre, manuels d'érotologie, lexiques, et des centaines et des centaines de poèmes libres. S'y ajoute une avalanche d'écrits autobiographiques, où Louÿs a mis en fiches, avec la plus extrême précision, sa propre vie sexuelle, comme l'étonnant Catalogue chronologique et descriptif des Femmes avec qui j'ai couché.Certains de ces textes étaient déjà connus du grand public : le roman Trois filles de leur mère, véritable sommet pornographique ; l'hilarant Manuel de Civilité pour les petites filles ; les espiègles quatrains de Pybrac. Mais le lecteur découvrira également ici un certain nombre d'inédits, notamment plus de deux cents poèmes.Notre corpus comprend par ailleurs un ensemble de textes très variés, parfois extrêmement audacieux (Manuel de Gomorrhe), qui révèle un Louÿs encyclopédiste du sexe, à la curiosité universelle, tour à tour historien, philologue, archéologue, ethnologue, anthropologue et folkloriste...Cette oeuvre absolument unique s'attache à dépasser sans cesse les limites avec une frénésie à laquelle le lecteur ne reste pas insensible.Édition réalisée par Monsieur Christian Lacroix. 
 
 

   


 
18.00€
« En vingt ans, je n’ai pas tué tant de gens que ça, deux ou trois par an, pas plus. Le reste du temps je menais une vie normale. » Nuit noire « Il filma le rat mort. Quelque chose avait emporté sa tête. Deux fils électriques émergeaient de la plaie, un rouge et un vert. Du ventre ouvert du rat, parmi les organes, quelque chose comme un circuit imprimé, de la taille d’un ongle. » Paranoïa « Leçon magistrale contre les préjugés et les interdits, métaphysique de la viande s’inscrit au premier rang des oeuvres majeures, de celles dont la découverte marque une vie de lecteur. » Emmanuel Pierrat
 
 

   


 
29.95€

PULSIONS GRAPHIQUES

ELVIFRANCE POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE

EDITEUR NON DETERMINE

BIER CHRISTOPHE

Dès la fin des années 1960, les Italiens inondent les kiosques de milliers de BD en format poche et bon marché. En France, elles sont traduit par Elvifrance, au grand dam de la censure. Mais celle-ci n'est pas de taille à lutter contre Luciféra, Jungla, Jacula, le binoclard priapique de Sam Bot, Zara la vampire, les troufions obsédés de Salut les bidasses, les extra-terrestres libidineux, les démons et les revenants des séries d'épouvante et le culot monstre de son éditeur, qui développe son propre réseau de diffusion. "Du plaisir pour toutes les bourses", affirme-t-il. Jusqu'en 1992, il fournit mensuellement du sexe, de la gaudriole et des frissons, s'acharnant à caresser les mauvaises pulsions de son lectorat. Cocufiage, tortures, parties carrées, nymphomanie galopante, nécrophilie, fétichismes et sadomasochisme : Elvifrance est un incroyable réservoir à fantasmes, témoin d'une période permissive qui se moquait pas mal du bon goût et des convenances.
 
En savoir plus
 

   


 
34.99€
Le meilleur livre du photographe star Christian Saint à ce jour. Des photos parfaites, produites magistralement avec 50 des plus beaux modèles de tatouage au monde. Élégant, professionnel et super sexy.
 
 

   


 
4.00€
La sexualité est le lieu d'un langage qui met en jeu à la fois le corps, les sens et le mental. C'est donc là où va se jouer l'individu, où vont se révéler les représentations, les croyances et les valeurs. Les rêves, quant à eux, n'ont pas de limites pour créer des situations étranges, voire dérangeantes. Il s'élaborent autour de thèmes qui expriment nos espoirs et nos peurs, nos déceptions et nos aspirations, et s'enracinent souvent dans les souvenirs d'enfance. Cet ouvrage indispensable se penche sur les théories de Freud, Jung et Lacan. Il nous propose, à travers un dictionnaire des symboles, quelques grandes lignes pour défricher ce terrain si mystérieux, si riche, si ambigu... 
 
 

   


 
19.00€
Ce magnifique roman peut se lire comme une sorte de « Recherche du sexe perdu » contemporain, miniaturisé et recomposé.Premier mouvement, une manière de « Temps retrouvé » dans une veine comique : les symptômes d’un écrivain hypocondriaque qui finit par se rendre vraiment malade de ne pas parvenir à achever son roman Sexe commencé il y a vingt ans…Flashback « du côté de chez Moïse », de Sodome et de Gomorrhe : la rencontre avec Moïse, un jeune Mexicain avec lequel Christophe va traverser mille et une nuits de stupre et de luxure dans les boxons de Mexico, avant de ramener son trophée aztèque à Paris pour le « sauver ».Succèdent « Le prisonnier » et « Moïse disparu » : l’amour-passion dans la claustration, la trahison, la jalousie, la rupture, le désamour…Seul, libre et dévasté, Christophe rencontre une femme. Un autre amour, une autre sexualité: voici soudain, contre toute attente, « Le côté de Dora » ! Un corps de femme à découvrir, un mariage, une famille libanaise, une mère bigote qu’il faut emmener se faire bénir par la Pape… et les souvenirs de la prime adolescence qui resurgissent, avec les amis d’enfance détruits par leur ogre de père pervers.Des backrooms de Mexico à Saint-Pierre de Rome, du crime pédophilique originel à la castration symbolique de l’écrivain valétudinaire, de Moïse à Dora, le sens de cette épopée tient tout entier dans un mot sans article et sans adjectif, qui mène le monde : Sexe.
 
 

   


 
7.60€
C′est l′histoire d′une femme qui devient folle, folle amoureuse d′un homme prénommé Dick qu′elle n′a rencontré qu′une seule fois en compagnie de son mari. Pour tenter de composer avec cette obsession elle choisit d′écrire à cet homme. Par jeu ou par défi, son mari décide de lui écrire à son tour.De cette situation triangulaire insolite, Chris Kraus tire une méditation subversive sur la place des femmes dans le couple et dans le monde d′aujourd′hui. Elle pousse l′exploration du désir féminin à son comble, nous entraîne dans les tréfonds d′une quête acharnée qui la conduit à traverser l′Amérique et à faire chemin seule, dans l′espoir d′une possible renaissance.C′est donc moins à une relecture des Liaisons dangereuses que de Madame Bovary à laquelle nous invite Chris Kraus dans ce livre culte qui efface les limites entre fiction, essai et récit autobiographique pour mieux sonder les multiples visages du discours amoureux.
 
 

   


 
34.50€
Demi-mondain, décadent, dépravateur, cocaïnomane, dandy, ces qualificatifs ont survécu à la disparition de Jacques de Bascher en 1989, à l'âge de 38 ans, et le définissent encore aujourd'hui. Même s'il n'a laissé d'autre oeuvre que le souvenir d'avoir marqué une époque, les années 70 et 80, Jacques de Bascher continue d'intriguer voire de passionner. Bien sûr, il fut un personnage sulfureux, le compagnon de Karl Lagerfeld, l'amant de Yves Saint-Laurent, l'un des personnages emblématiques des nuits gay parisiennes à une époque où tout semblait permis, où ne régnait aucune limite. Mais n'était-ce donc que cela ? Pour la première fois, nous est livré un témoignage direct et personnel sur ce qu'était la vie quotidienne de Jacques de Bascher, par le photographe Philippe Heurtault, qui fut l'un de ses amis pendant vingt ans, et qui le photographia pendant une décennie, de 1972 à 1983. Les photographies de Philippe Heurtault, parfois mises en scène par J. de Bascher lui-même, nous replongent dans l'univers de la nuit parisienne et des grandes fêtes qui l'ont animée avant que le sida ne vienne mettre un terme à cette légèreté. Karl Lagerfeld, Yves Saint Laurent, Kenzo, Paloma Picasso, Loulou de la Falaise, Mick Jagger, tous semblent participer à une fête perpétuelle souvent initiée par Jacques de Bascher. Mais derrière ce personnage, que deux films consacrés à Yves Saint Laurent ont plus ou moins caricaturé, se cache un homme fin et cultivé qu'éblouit la face obscure des choses, un amateur de littérature décadentiste dont l'un des héros est Gilles de Rais, compagnon de Jeanne d'Arc, mais aussi un homme fasciné par la magie noire et le diabolisme, et certainement l'un des plus cruels de son époque. Philippe Heurtault qui rencontra Jacques de Bascher quand celui-ci n'avait que dix-neuf ans l'accompagna dans ce qui, à bien des égards, fut une recherche de ce que J. de Bascher appelait "la belle chute", une manière d'autodestruction élégante et raffinée. Dans son prologue, Christian Dumais-Lvowski, lui aussi ami de Jacques de Bascher, explique ce processus, cet "éloge de la chute" érigé en art de vivre et de mourir...
 
En savoir plus