OVIDIE

Née en 1980, Ovidie a participé à une douzaine de films dont elle était chaque fois le plus bel ornement. Offrant son corps parfait, tatoué et piercé, à la caméra des maîtres français du genre, elle restera l’incarnation du porno des années 2000. Elle fut d’ailleurs remarquée et engagée par des réalisateurs du cinéma « conventionnel », comme Jean-Jacques Beineix dans Mortel Transfert (2000) ou Bertrand Bonello, dans Le Pornographe. Mais elle ne se contente pas de ses succès d’actrice et devint réalisatrice, avec une série de films « éducatifs » – Sexualité mode d’emploi 1, 2 et 3 – et surtout ses sulfureuses Orgies en noir et Lilith. Ovidie est également écrivain, après son Porno Manifesto et In sex we trust [Backstage] ( La Musardine, 2004), elle a également publié de nombreux guides sexo dans la collection Osez des éditions La Musardine.

Auteure de documentaires abordant les thématiques de la sexualité à travers le monde (Pornocratie, 2017, ou encore Là où les putains n’existent pas, 2018), Ovidie a publié en 2018 un essai remarqué, À un clic du pire : la protection des mineurs à l’épreuve d'Internet.

Veuillez nous excuser pour le désagrément.
Effectuez une nouvelle recherche